Il était une fois à Hollywood

ENGLISH

Hello la compagnie!

Le 17 août dernier, armée de mon sac à dos dans lequel étaient placés mon appareil photo et trépied, j’arpentais les rues d’Hollywood. Et la raison de ma visite dans l’historique quartier réputé pour ses studios de cinéma était d’autant plus attrayante, puisque ce jour-là, je rencontrais l’acteur Cody Saintgnue pour un reportage très spécial… Qui aurait cru qu’en allant à Los Angeles, « LA » comme les américains l’appellent si bien, j’allais réaliser de vive voix ma première interview? Retour sur une journée qui, même avant de s’être déroulée, s’annonçait déjà fantastique.

Sans surprise, le jour J est arrivé très rapidement… Toutefois, le fabuleux monde de Los Angeles ne s’est pas fait prier pour s’envoler en une fraction de seconde. Je vous épargne le récit détaillé de ma course contre la montre pour mettre la main sur une voiture qui me conduise dans les temps à Sunset Boulevard. Qui plus est, avec l’infernal traffic de Los Angeles, la quête du véhicule Uber n’a pas été facilitée. Mais il a fini par apparaître. Par chance, le chauffeur, constatant que j’étais aux cents coups, a fait son possible pour que je parvienne à l’heure à l’adresse que Cody m’avait donnée. Peu de temps après, j’y étais: 5815 Sunset Boulevard; je n’étais plus qu’à quelques mètres des locaux de Luber Roklin Entertainment, l’agence artistique qui représentait notamment Paul Walker. Accueillie par Cody en personne, les choses sérieuses pouvaient commencer…

Dès mon arrivée, j’étais déjà impressionnée. Du haut de mes 1m60 je me suis bien rendue compte de sa taille colossale. Quant à la barrière linguistique, ne parlant pas couramment l’anglais, j’avais une certaine appréhension pour la compréhension mais aucun problème majeur ne s’est présenté. Pour filmer l’interview, nous nous sommes installés dans la salle de conférence de l’agence. Mon calepin à la main, j’étais prête pour l’interrogatoire! D’ailleurs, pendant l’entretien, le contact s’est si bien établi qu’indirectement, au fil de ses réponses, je rajoutais des questions que je n’avais pas préméditées. Au milieu du tournage, nous avons été rejoints par Emily de BathTimeTV dont je suis très heureuse d’avoir fait la connaissance. En plus d’animer son émission, elle fait partie de la team YouTube de Cody. Je ne vais pas vous en dire plus sur les raisons de sa venue comme cela avait un lien avec la chaîne de l’acteur.

Une fois la première partie de la rencontre dans la boîte, nous sommes passés à la partie « fans » avec vos questions et cadeaux. Cody s’est montré très reconnaissant envers vous, n’arrêtant pas de clamer qu’il avait des fans en or. Par faute de temps, il n’a pas pu lire toutes vos lettres en ma présence mais pour celles dont j’ai assisté à leur lecture à haute voix, il a été touché par toute cette attention et ces jolis mots. Il en va de même pour les chocolats et œuvres d’art que j’avais reçues. Il a carrément été impressionné! A la fin de la rencontre, sa manager, Mara Santino, grâce à qui tout cela a pu se planifier, est venue nous saluer et nous avons goûté tous ensemble quelques gourmandises que j’avais reçues de Bianca, une fan autrichienne. Franchement l’équipe professionnelle de Cody est aussi admirable que lui #dreamteam

Avant qu’il ne soit venu le moment de nous quitter, Cody m’a proposé que nous nous voyons une seconde fois avant mon retour en France pour une virée en décapotable dans les rues de Los Angeles avec des personnes de son entourage. Malheureusement, alors que j’avais reçu le mail qui confirmait cette sortie, j’apprenais qu’elle avait été annulée à la dernière minute car l’acteur avait eu un contretemps dû à un problème personnel. Malgré tout, quand je l’ai eu au téléphone, il a tenté de trouver une solution pour que je puisse le revoir un court instant dans la soirée. Mais comme le restaurant où il m’avait invitée n’était pas la porte à côté et qu’il ne pouvait pas m’attendre éternellement, les dernières paroles que nous nous sommes échangées ont été par message.

Bien que le deuxième rendez-vous ait connu un imprévu, je suis fière d’avoir porté à bout de bras ce projet. Je ne pourrai jamais assez remercier tous ceux qui ont permis que cette aventure voit le jour. De plus, je ne vais pas me plaindre, j’ai déjà été bien chanceuse de vivre tout ça. Et puis, comme je n’arrête pas de le répéter, je n’ai que 17 ans et nul doute que cette expérience m’apportera beaucoup pour la suite. Alors: MILLE MERCI A TOUS!

PS: N’oubliez pas que la première partie de l’interview sera publiée dès que le compte twitter @grumpyupdates atteindra les 500 abonnés. Je compte donc sur vous pour continuer de faire circuler le mot! Vous pouvez également participer au concours pour tenter de gagner une des trois photos dédicacées par l’acteur. Rendez-vous ici pour en savoir plus.

________________

signature

Twitter-icon   Facebook-icon    Instagram-icon

Publicités

2 réflexions sur « Il était une fois à Hollywood »

Laisser un commentaire ✏️

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s