If I lose myself in Bournemouth

Hello la compagnie!

Tandis que les beaux jours refont surface doucement mais sûrement, il est certain que l’été se fait de plus en plus désirer. Avant d’avoir repris le chemin du lycée pour la dernière ligne droite, j’ai posé quelques jours mes valises en terre anglaise, à Bournemouth. Si cette ville côtière n’avait pas été celle que ma sœur s’apprêtait à côtoyer pendant trois mois, je ne pense pas que j’y serais allée de mon plein gré. Bien qu’elle ne m’attirait pas plus que cela, je dois avouer qu’en la découvrant au fil du séjour, j’ai été agréablement surprise.

Bournemouth n’a peut-être pas la popularité d’une ville comme Londres ou Liverpool, mais ce n’est pas pour autant qu’elle ne dégage pas une atmosphère chaleureuse. Au départ, je me demandais réellement ce que j’allais bien pouvoir faire pour m’occuper. Mais il faut que j’arrête d’avoir des idées pessimistes avant même d’avoir vécu les choses: il se trouve que la ville regorge d’activités et coins sympas. Et encore, je n’ai pas pu tout explorer!

A quelques pas de la Christchurch Road, la principale rue commerçante où nous retrouvons des enseignes telles que Lush, House of Fraser, Topshop ou Vans, se cachent les jardins Lower Pleasure Gardens qui abritent un environnement frais et fleuri, ainsi que des écureuils que nous pouvons passer des heures à admirer tellement ils sont adorables et s’approchent facilement des êtres humains. Si vous passez dans les parages, le goûter est à prendre chez Giggi, un artisan glacier qui propose diverses gourmandises glacées aussi exquises les unes des autres: Leurs milkshakes valent tout l’or du monde! Leur boutique est située dans une arcade qui ne se repère pas si facilement, mais elle mérite qu’on s’y arrête. Nous avons également expérimenté le Day’s Restaurant, qui, de l’extérieur ressemble à un vulgaire bâtiment. Toutefois, ce dernier dissimule en réalité une salle chic qui en met plein les yeux. Le concept est basé sur un buffet à volonté, mais sa présentation paraît si irréaliste… Et je ne parle pas des desserts et des fontaines de chocolat qui me faisaient de l’œil tout le long du repas. (Le vlog illustrera mes propos)

Bournemouth étant une station balnéaire très prisée auprès des Anglais, une visite sur le front de mer est obligatoire. D’accord, nous sommes en Angleterre, pays qui n’est pas vraiment réputé pour ses chaleurs étouffantes. Mais lorsque les nuages laissent entrevoir un ciel bleu, croyez-moi, une balade au bord de la plage s’avère être très plaisante. Citée parmi les attractions de la ville, la jetée en elle-même n’offre rien d’exceptionnel. Mais il est bon de prendre quelques minutes pour observer la vue sur la côte et sur l’immensité de la mer. Néanmoins, il faut savoir que son accès coûte 1£. Pour les plus aventureux, une tyrolienne est aménagée. Je n’ai pas eu l’occasion de faire cette activité cette fois-ci mais elle fait partie de mes priorités de cet été quand je vais remettre les pieds là-bas!

Comme de véritables touristes, nous avons été tentés par un restaurant en bord de mer proposant les célèbres Fish and Chips: Harry Ramsden’s. Leur carte se révélait assez appétissante, sachant qu’il en avait pour tous les goûts. Pour ma part, un délicieux burger m’appelait. Inutile de préciser je suis une burger addict. En plus d’avoir passé une bonne soirée en famille, le service était de qualité: nous avons été servis à la vitesse de l’éclair par un personnel accueillant. Quant aux cabines de plage colorées, elles sont typiques à Bournemouth. Je ne les ai pas vues de mes propres yeux, mais en fouillant dans l’appareil photo de ma maman je me devais de les poster ici. Le dernier soir, nous avons eu envie de savourer pizza, lasagne et cie. Sans chercher plus loin, nous sommes entrés dans un Pizza Hut. C’est sur ces notes gastronomiques italiennes que nous avons profité de nos derniers moments en Angleterre, avant de regagner la France en avion.

Finalement, je l’admets: cette destination m’a conquise et je vous fais part de ma hâte de repartir à l’aventure en juillet prochain et de déceler de nouvelles facettes de la ville et de sa région. Pour clôturer ce petit carnet de voyage, je vous laisse avec un vlog qui montre plutôt bien comment nos journées ont été rythmées. Peut-être que certains d’entres vous connaissaient déjà les environs, d’autres en font la connaissance à travers cet article. Quoi qu’il en soit, cette ville est toujours prête à offrir hospitalité et tranquillité.

signature

Publicités

2 réflexions sur « If I lose myself in Bournemouth »

Laisser un commentaire ✏️

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s